Européennes et Grand Paris : les clivages au-delà du duel LREM-RN

Le duel LREM-RN a écrasé le scrutin un peu partout y compris au niveau de la Métropole du Grand Paris et de la grande couronne francilienne. Au-delà de cette carte orange et brune, les clivages qui restent visibles en toile de fond donnent plutôt l’avantage à la gauche qui résiste mieux grâce à la poussée écologiste, la droite se retrouvant particulièrement cornerisée, à quelques mois du stratégique scrutin des municipales 2020 qui impactera directement la composition des territoires et de la métropole. Le vote écologiste, plus fort à Paris, laisse aussi poindre ses nuances avec une mini-percée du parti animaliste en grande couronne.

La Métropole du Grand Paris a voté massivement pour La République en Marche – Modem dimanche 26 mai, à plus de 29% contre 24,80% pour le reste de la région parisienne et 22,4% au niveau national.  Sur douze territoires, neuf, actuellement dirigés par des élus Républicains, Socialistes ou Communistes, ont majoritairement choisi le parti de la majorité présidentielle. Seuls trois territoires, ceux où l’abstention a été la plus forte, ont préféré mettre en tête EELV, LFI ou le RN. De quoi augurer d’un changement de gouvernance après 2020. Voir les résultats ci-dessous.

Moins de marcheurs et d’écologistes et plus de frontistes en grande couronne

Au-delà d’un moindre avantage en faveur de LREM, la principale différence de vote entre la Métropole du Grand Paris concerne le Rassemblement National qui fait près du double de pourcentage en grande couronne tandis que le vote écologiste est nettement plus faible.  La grande couronne a également donné moins de voix aux partis de gauche de manière générale.

Que reste-t-il du clivage gauche-droite ?

L’ancrage du mouvement centriste, qui pèse près de 30% dans la métropole, additionné à celui de celui de Marine Le Pen, de l’ordre de 10%, ne laisse plus qu’un espace réduit pour le traditionnel clivage droite-gauche.  Très atténué, celui-ci se laisse néanmoins percevoir. En additionnant d’un côté les résultats de PS-Place publique, EELV, LFI et du PCF, le score de la gauche pèse près de 40%, avec des pics autour de 50% à Plaine commune qui a placé la France insoumise en tête et Est Ensemble qui a plébiscité les écologistes. La droite (LR, DLF et UDI) obtient un peu moins de 15% et obtient ses meilleurs scores dans les mêmes territoires de l’Ouest que ceux qui ont le plus voté LREM. La liste menée par François Xavier Bellamy n’obtient toutefois 20% dans aucun territoire. Percutée par le centre plus lourdement qu’en 2017, la droite seule est en plus mauvaise posture que la gauche seule et les élus LR qui souhaitent se représenter en 2020 vont devoir d’abord capitaliser sur leur aura locale pour garder leur mairie ou négocier des alliances pour avoir l’investiture LREM.

Nuances de vert

Si la liste EELV portée par Yannick Jadot, s’est imposée comme la troisième force en présence dans l’ensemble de la région, parfois même en première position (territoire Est ensemble), le vote écologiste s’est aussi porté à hauteur de 2% sur Urgence écologie, la liste de Dominique Bourg soutenue par Génération Ecologie (Delphine Batho), le Mouvement écologiste indépendant (Antoine Waechter) et certains membres de l’UDE (Union des démocrates européens), parti qui soutenait officiellement la liste LREM. Il s’est aussi porté sur le parti animaliste à hauteur de près de 2% à l’intérieur de la Métropole et de près de 3% en grande couronne. Non seulement le vote écologiste a été moins important en grande couronne mais il s’est ainsi porté à hauteur de 26% pour d’autres candidats qu’EELV contre seulement 18% au niveau de la métropole et 12,5% au niveau de Paris intramuros.

Bureaux par bureaux, la carte des votes par parti politique qui a envoyé des députés au parlement en Ile-de-France

(Cartes réalisée par Léo Seux à partir de l’outil Tableau.com basé sur le fonds de carte Openstreetmap et les données électorales du ministère de l’Intérieur. La base des bureaux de vote date de mai 2014)

Le vote LREM – Modem

Le vote RN

Le vote EELV

Le vote LR

Le vote LFI

Le vote PS – PP

Article rédigé par :

Vous pouvez vous inscrire aux alertes lorsqu’un prochain article sera publié en remplissant ce formulaire.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *